Richard Cœur de Lion

Richard Cœur de Lion, un roi d'Angleterre très français

Richard Ier d'Angleterre, plus connu sous le nom de Richard Cœur de Lion, est le fils de la Duchesse Aliénor d'Aquitaine et du roi Henri II Plantagenêt. Ce jeune homme, né en 1157, va très vite devenir l'un des personnages les plus influents de son temps, régnant sur un vaste territoire partagé entre France et Angleterre. 

Elevé à la cour de sa mère dans le Duché d'Aquitaine, Richard est très proche d'Aliénor. A 11 ans seulement, il devient Comte de Poitiers et Duc d'Aquitaine. Très attaché à cette province, il fait de Talmont l'une de ses résidences favorites, et accorde un très grand intérêt aux ordres monastiques. Il comble de ses faveurs les abbayes de Talmont et d'Orbestiers, fonde celles de Jard-sur-Mer et d'Angles, et ordonne la construction d'un monastère grandmontain à Chassay. 

Premier héritier légitime à la mort de son père, Richard Cœur de Lion devient roi d’Angleterre, mais aussi Duc de Normandie, Comte d'Anjou et du Maine.  

Peu après son couronnement en 1189, le jeune roi rêve d'exploits en Terre Sainte lui garantissant le salut de son âme. Il s’embarque dès l'année suivante dans l’aventure de la troisième croisade, accompagné du roi français Philippe Auguste. Il y passera deux longues années avant de revenir s'occuper des conflits apparus en Angleterre puis en Normandie. Il meurt en 1199, sans avoir eu de descendant officiel.