Le mulet

Mulet

Le mulet est un hybride mâle, de la famille des équidés, engendré par un âne et une jument. Un hybride femelle s'appelle "une mule". Ces hybrides sont stériles. 

On  distingue : 

  • le mulet de bât, utilisé en montagne,
  • le mulet de trait, qui rend les mêmes services que rendrait un cheval dans d'autres régions,
  • le mulet de selle, surtout aux Etats-Unis, utilisé avec succès dans toutes les disciplines équestres.

Ce nom désigne, par extension, tout animal de sang mêlé, issu du croisement de deux espèces voisines. 

C'est un animal robuste, sobre et patient. Mais quand il est jeune, il peut être très joueur. 

Les caractéristiques physiques les plus notables sont : 
  • il est difficilement fécond (chromosomes issus de deux espèces proches mais différentes), 
  • il est souvent plus grand qu'un âne, il peut être plus grand que ses deux parents, 
  • sa robe (pelage) est souvent baie ou noire pangaré, plus rarement alezane, grise ou isabelle. Les robes appaloosa ou pie existent aux USA.
  • sa tête est volumineuse et allongée, 
  • ses naseaux sont peu dilatés, 
  • ses oreilles sont longues, idéalement d'une taille intermédiaire entre celles du cheval et celles de l'âne, 
  • ses arcades sourcilières sont proéminentes, 
  • ses membres sont fins et secs, tour de canon et sabots plus larges pour les mules de trait. 
Le mulet et la mule tirent comme avantages : 
  • du cheval, une plus grande force et une plus grande taille que l’âne ; 
  • de l’âne, une plus grande sobriété et une plus grande robustesse face aux maladies. 
Mule poitevine

La Mule Poitevine

Issue d'une jument trait mulassier poitevin et d'un baudet du Poitou, c'est la plus grande et la plus forte des mules. Autrefois fleuron de la production mulassière française et reconnue dans le monde entier, elle a failli disparaitre, ainsi que les races servant à la produire. Aujourd'hui elle est encore recherchée dans les pays du sud de l'Europe pour les travaux agricoles et pour les corridas (en paire, elles tirent le corps du taureau). Son avenir sera sans doute lié à un développement de son utilisation à l'attelage et à la traction urbaine.