L'âne ou Baudet du Poitou

Baudet du poitou

L’âne, ou Baudet du Poitou, semble avoir fait son apparition dès le Xe siècle en France, époque à laquelle plusieurs écrits font déjà état de la pratique de l'hybridation mulassière. La production de mules à partir de juments de race Poitevine, dites "Mulassières", et d'âne a permis à cette dernière espèce de se développer. L'industrie mulassière fut surtout florissante au XIIIe puis au XVIIIe siècle, et le Baudet fut largement exporté dans de nombreux pays (Amérique, Pays méditerranéens...) avant de voir ses débouchés intérieurs et extérieurs disparaître rapidement depuis 1950. 

Zone d'élevage

A l'origine, l’âne du Poitou était élevé dans toute la zone comprenant le sud des Deux-Sèvres, l'ouest de la Vienne, le sud de la Vendée, le nord des Charente et Charente-Maritime. 

Aptitudes et utilisations

De tempérament lymphatique et avec des aplombs en général assez mauvais, cet animal n'est guère utilisé pour le travail. Il tire toute sa valeur de son rôle de reproducteur, pour la production de mulets. Le nombre d'ânesses et de baudets est cependant très réduit, malgré une certaine demande à l'exportation. Un processus de conservation de l’âne du Poitou et une opération de relance de son élevage ont été mis en place par les Haras Nationaux, en liaison avec les éleveurs et le Parc Naturel Interrégional du Marais Poitevin