Une abbaye royale

Bienvenue à l'abbaye royale de Nieul-sur-l'Autise, à la rencontre du passé.

Trésor caché à la lisière du Marais Poitevin, l'abbaye de Nieul-sur-l'Autise illumine depuis mille ans les yeux et le cœur du promeneur.

Abbaye de Nieul sur l'Autise vue Est

Construite dès 1068 à la demande du seigneur de Vouvant, et grâce aux dons des ducs d'Aquitaine, l'abbaye Saint Vincent croise bientôt la route de la grande Histoire.

Confiée à des chanoines de Saint-Augustin, elle accueille en 1141 la belle Aliénor d'Aquitaine, Reine de France puis d'Angleterre, muse des troubadours et grand-mère de l'Europe. Grâce à elle, l'abbaye se voit accorder le statut d'abbaye royale et connaît alors une période de grande prospérité.

S'unissant aux abbayes de Maillezais, Saint-Michel-en-l'Herm, Saint-Maixent et l'Absie, les moines de Nieul-sur-l'Autise entreprennent une vaste campagne d'aménagement du Marais Poitevin.

Dès le XVIe siècle, l'abbaye Saint Vincent vit ses heures les plus sombres.

Les Guerres de Religion causent très vite sa ruine. Le chœur, le réfectoire, la salle capitulaire et les cuisines sont massivement détruits. Les moines quittent les lieux, malgré les efforts de réhabilitation entrepris sous l'impulsion de l'abbé Pierre Brisson dans la première moitié du XVIIe siècle.

L'abbaye est peu à peu délaissée, la vie monastique y disparaît, si bien qu'à la suite de la Révolution française, terres et bâtiments sont vendus comme Biens Nationaux.

Subjugué par sa beauté, Prosper Mérimée classe l'abbaye Monument Historique en 1862. Nieul-sur-l'Autise trouve alors un second souffle.

Abbaye de Nieul sur l'autise vue aérienne

En 1968, le Conseil Départemental de la Vendée rachète l'abbaye puis lance un grand projet de restauration et de mise en valeur de ce patrimoine historique et culturel. Le Département en assure depuis l'animation.

L'abbaye Saint Vincent de Nieul-sur-l'Autise reste à ce jour l'un des plus précieux témoins du patrimoine religieux bas-poitevin. Venez découvrir un véritable chef d'oeuvre de l'art roman français, qui présente l'un des rares ensembles monastiques complets.

Abbatiale, cloître et bâtiments conventuels vous ouvrent leurs portes.