Agrippa d'Aubigné

Le défenseur du protestantisme en Bas-Poitou.
Agrippa d'aubigné - Archives départementales de la Vendée

Né le 8 février 1552 près de Pons, Théodore Agrippa d'Aubigné est un chef de guerre connu pour ses exploits militaires et son tempérament fougueux.

De confession calviniste, il défend la cause protestante lors des Guerres de Religion qui ravagent le pays au XVIe siècle. 

En 1589, après des années de lutte et les assauts répétés des forces en action, l'abbaye de Maillezais passe finalement aux mains des protestants. Agrippa d'Aubigné y prend place en tant que gouverneur et la transforme en place forte protestante.

Pendant 30 longues années, il modifie considérablement la physionomie du monastère, utilisant les pierres des bâtiments conventuels et de l'abbatiale-cathédrale pour y établir de nouvelles fortifications. C'est à cette époque qu'apparaissent à l'Est de l'abbaye de nouveaux éléments de défense tels que l'échauguette, le pont-levis et le bastion encerclant le palais épiscopal. 

Agrippa d'Aubigné, maîtrisant l'art des fortifications, transforme ainsi l'ancien siège des évêques de Maillezais en un véritable centre de résistance, au détriment d'une abbaye à jamais ruinée. 

Mais le chef de guerre est aussi un grand homme de lettres, inspiré par sa vie militaire et sa vie en tant que protestant. On lui doit notamment l'Histoire Universelle, ainsi que la fameuse oeuvre littéraire Les Tragiques, dont il écrit d'ailleurs quelques-unes des plus fameuses pages lors de ses années de résidence à Maillezais.